Tous les articles par Scotis

Femme de Kainou, maman d'adorable ratons et chatons. Accesoirement, rédactrice occasionnelle du site et administratrice pappotant trop.

[Tuto] Rédiger un titre

Vous pensez qu’écrire un titre est simple ? Il suffit de taper le sujet abordé dans la vidéo, non ?

Bien sûr, mais savez-vous comment optimiser ce titre pour donner envie aux gens de regarder votre vidéo ?

Un titre optimisé, c’est des clics assuré par votre public ciblé par la vidéo, des personnes trouvant plus facilement votre contenu et donc, une meilleure visibilité pour votre chaine.
Nous allons donc voir quelques conseils pour vous assurer le succès !

L’aurtograf

Vidéos de chats

On ne le répéteras jamais assez, mais l’orthographe est importante. Comment voulez-vous que quelqu’un trouve votre vidéo si elle n’est pas en français correct (sans être forcément soutenu) ? Même si vous défiez la langue française pour introduire un jeu de mot, évitez, cela n’aidera pas d’éventuels futurs spectateurs à vous trouver, ce qui est dommage.

Evitez le « leet-speak » (1337-5p34k) et les symboles non-comprit dans l’encodage « standard » correspondant à votre pays (iso 8859-15),  cela aidera également à la bonne compréhension du titre par les robots et des utilisateurs ainsi que sa bonne recherche.

Trouvez un grammar-nazis, une personne de confiance ou même un site internet tel que BonPatron.com pour vous relire, cela aidera déjà à éviter les plus grosses fautes.

L’utilisation du jargon

le cac

Pour rappel, le jargon est le vocabulaire précis propre à une profession, discipline ou activité, qui n’est pas compréhensible du tout public qui prendra cela pour du charabia.

Votre vidéo concerne un domaine précis de connaissances ? Si vous désirez parler à un public déjà avertit, le jargon leur sera compréhensible et en théorie, cela ne vous concerne pas. Vous souhaitez au contraire faire connaitre ce domaine à des néophytes ? N’utilisez pas de jargon.
Mais en pratique, il vaux mieux toujours utiliser des termes précis et spécifique, mais simple, même si votre vidéo se veut très ciblé. Tout le monde n’utilise pas ce dit jargon et si on se renseigne sur le sujet, donc si l’on recherche votre vidéo, c’est qu’en théorie l’on ne connait pas si bien que ça ce dont vous parler.

La bonne idée serait de mêler dans votre titre une appellation tout public, que tout le monde comprendra et le terme spécifique.

Si vous êtes sûrs de vous et de votre publique cible, l’utilisation de terme spécifique peut au contraire rassurer : vous utilisez les bonnes appellations, vous vous y connaissez donc un minimum.

Pensez à peser le pour et le contre donc.

Soyez clair

vidéo trop laule

Votre titre doit indiquer le contenu de la vidéo.
Inutile de mettre  » Comment laver mon linge  » si vous désirez présenter la recette de la tarte au fraise. C’est logique, mais c’est toujours bon à rappeler.

Quel est l‘intérêt pour le spectateur de regarder votre vidéo plutôt qu’une autre ?
Dans toute niche, vous avez des concurrents. Vous devez donc vous distinguer des autres. Qu’est-ce que votre vidéo apportera de plus que les autres vidéos ? C’est dans le titre qu’il faut l’indiquer, le spectateur ne lira pas la description de votre vidéo avant de la regarder, s’il ne voit pas à quoi sert votre vidéo, il ne cliquera pas pour la regarder. Faites-lui gagner du temps et faites-vous gagner en visibilité, tout le monde est gagnant.

Essayez de cibler le sujet de votre vidéo au mieux.
Cela parle de chats ? Bien, sauf que des vidéos de chats, internet en est plein, si vous ne précisez pas plus, personne ne cliquera. C’est une vidéo drôle et qui parle de chats ? On se rapproche, mais ce n’est pas encore suffisamment intéressants. Une vidéo drôle de chats dans des positions totalement inconfortables ? Voilà, c’est précis et on sait ce qu’il y a dans la vidéo, plus qu’à mettre en titre !

Petit conseil au créateur de top, des tops 10/20 internets en a plein, peut-être qu’il vous sera intéressants d’utiliser un chiffre moins courant. Pourquoi pas 9, 7 ou 13 ? Petit plus si vous utilisez ce chiffre comme marque de fabrique, cela vous donnera un cachet que les autres n’ont pas forcément. (Exemples : Doc7, Alltime10s)

Utilisez des keywords dans votre titre en plus des mots-clés dans les tags, cela créera du poids sur le mot et les robots charger d’indexer votre vidéo penseront que ce terme est plus intéressant que celui n’apparaissant qu’une fois. Inutile d’utiliser huit fois le même mots, les robots considèrent ça comme du spam, mais utilisez un terme dans le titre et les tags est intéressant et permet aux gens cherchant ce dit-mot de vous trouver plus facilement.
De plus, si les robots considèrent que votre vidéo parle de chats, il est fort probable qu’il propose votre vidéo aux personnes cherchant des vidéos d’animaux.

Interpeler

poils de chats

Le lecteur de votre titre doit avoir envie de regarder votre vidéo. Il doit donc se sentir concerné d’une manière X ou Y pour cliquer.

Vous pouvez avoir un titre drôle, tellement précis dans ses termes que vous passerez pour un pro du sujet, poser une question, utilisez un vocabulaire touchant aux émotions (en négatif ou positif), bref il y a plein de solutions, à vous de trouver la bonne.

Et la longueur ?

Et oui, la longueur tient dans la rédaction d’un titre. Personne n’aura jamais envie de lire un titre de la taille d’un paragraphe, mais peut-être que trois lettres c’est trop court pour savoir de quoi parle la vidéo.

En moyenne, on considère que la longueur idéale d’un titre est de 8 mots et/ou environ 70 caractères. Essayez donc de rester près de ses chiffres, mais ne soyez pas non plus trop coincé : personne ne vous lapidera si votre titre fait 75 caractères …

Enfin, dernier gros conseil : soyez vous-même !
Certes, ces astuces ont fait l’objet d’études, mais à quoi bon faire un titre digne de la télévision ? Les gens vont sur internet pour se détendre et s’attache bien souvent aux créateurs de contenu parce que, justement, ils sont eux-même.
Vous aimez les titres provocateurs ? Faites. Vous aimez les mauvais jeux de mots ? Faites. Ne vous limitez pas.

[Tournage] Choisir son fond

Lorsque vous faites des vidéos, il faut y mettre le fond et la forme. mais vous avez pensez à mettre en forme le fond ? Rien de plus ennuyeux qu’un mur blanc tout triste. Que ce soit pour une interview, une chronique ou un court métrage, ça manque de vie. Plusieurs solutions s’offrent à vous, et nous allons les voir ensemble, mais d’abords, quelques pièges à éviter :

  • Les tissus cirés et les peintures brillantes. Ca risque de poser soucis à votre éclairage et vous empêcher d’avoir un fond uniforme en générant des spéculaires (taches de lumière, réflection forte de la source lumineuse).
  • Évitez de filmer devant une fenêtre, le contre-jour n’est jamais loin.
  • Les miroirs sont un piège à éviter. Ce n’est jamais agréable de voir la camera ou les lumières dans un reflet non prevu au moment du cadre.
  • Si vous avez un teint de peau foncé (si vous êtes très bronzé ou noir), évitez les fonds trop clairs, car la balance des couleurs et l’exposition risque d’être difficile à faire.
  • Faites des essais. Prenez-vous en photo, détourez-vous et faites quelques essais de couleurs, voir ce qui vous va le mieux au teint.

Délimiter la zone de tournage

L’une des premières étapes lorsque l’ont veut définir et décorer un endroit en vu de filmer, c’est bien de définir l’endroit.

La première question à se poser est donc : quelle valeur de plan vais-je utiliser ?
Selon que vous utilisez un plan général, à l’américaine ou un moyen, vous n’aurez pas les mêmes besoins matériels. Inutile d’acheter un tissus de 4m sur 4m si vous filmez une zone uniquement d’1m sur 2m.

Une fois que vous savez quel plan vous aimeriez, il vous faut définir une zone et donc un cadre.
Fixe ? Vous pourrez vous faire totalement plaisir sur la disposition des choses et cela ne bougera pas, mais cela prendra de la place inutilement le reste du temps.
Amovible ? Vous devrez donc prévoir des choses faciles à ranger, déballer et installer, mais cela ne prendra pas de place.
C’est donc à vous de choisir la faisabilité de chaque cas et de choisir celui qui vous convient le mieux.

Voilà, vous avez votre zone de tournage ? Pensez à noter l’endroit où vous vous tiendrez et délimiter votre cadre (visuellement ou non). Cela vous aidera pour faire vos recherches de mises en place des décorations, de la taille de votre fond à réaliser et vous permettra de faire quelques essais préalable sur votre logiciel de montage préféré.

Petite astuce : Dans le cas d’uns installation temporaire qui doit être répliquée, marquez les emplacement exacts des éléments et des intervenants au gaffeur (Scotch, Ducktape) sur le sol ainsi que les hauteurs et direction des lumières.

Choisir les couleurs de votre fond

Chaque couleurs a son symbolisme, même si l’on n’y fait pas attention, cela nous inspire des humeurs ou émotions. Votre fond étant un élément important pour mettre en place l’ambiance de votre vidéo, vous devez y faire attention.
Inutile de mettre du rouge si vous faites des vidéos sur le zen, de même, évitez  le noir si vous aimez beaucoup les t-shirts de cette couleur.
Vous devez osciller entre techniques et ambiances. Gardez en mémoire les deux.

Voilà un récapitulatif rapide des symbolismes des couleurs en occident, de nos jours (et oui, selon l’époque et les lieux, les symboles rattachés évoluent) :

Blanc : pureté, virginité, propreté, vide, elle fait par extension penser aux hôpitaux (préférez-lui peut-être une couleur lin ou crème claire)
Bleu : passe-partout, couleur de dieu (principalement chrétien et égyptien), neutralité
Brun : dégradation, mais aussi force et terre (côté tellurique)
Gris : tristesse, malheurs, ennui
Jaune : richesse, joie, soleil (luminosité)
Noir : uniforme, négation, mort, néant, pouvoir. le noir peut aussi en association au rouge être associé au cinéma et au spectacle. Attention toute fois à l’éclairage. Le fort contraste peut être difficile à maitriser.
Orange : vivacité, intime, accueil, peut faire référence au Bouddhisme.
Rouge : amour, passion, violence, agressivité
Vert : chance, apaisement, fraicheur, abondance. C’est une couleur souvent associée à l’Islam
Violet : connaissance, religion, ésotérisme, deuil, mélancolie.

Une seule couleur, serait … terne. Pensez donc à ajouter par touche une seconde ou une troisième couleur (évitez d’en mettre trop, cela brouille le message, à moins de vouloir quelque chose de très très enjoué à la Pinkie Pie).
Vous pouvez créer le fond de toute pièce ou grâce à des accessoires et autres décorations sur vous ou dans le décor, ce qui sera sans doute plus approprié et donnera de la profondeur à votre image.

Pour composer une palette agréable, pensez donc RGB (red green blue, ou rouge vert bleu pour les aficionados de la langue de Danny Boon, les couleurs primaires) et YMC (yellow magenta cyan, jaune magenta cyan, les couleurs secondaires).
Mais il n’y a pas que ça, vous pouvez également mixer couleurs chaudes (YRM, yellow red magenta, jaune rouge magenta) et couleurs froides (GCB, green cyan blue, vert cyan bleu), ou encore pensez saturation et couleurs achromatiques (B’nW, N/B, soit le noir et blanc).
Gardez toujours en mémoire le rendu que vous voulez et ce que vous aimez. Inutile de vous faire un décor tout de rose si vous détestez cette couleur.

Petite astuce : vous pouvez placer quelque part sur votre zone de tournage un objet noir pure et blanc pure. Cela vous aidera à régler votre balance des blancs, saturation et contraste à tout moment. Vous pouvez également le placer uniquement au moment du réglage si vous êtes que votre lumière ne bougera pas.

Il n’y a pas que les couleurs qui comptent, pensez aussi textures.
Un mur, c’est plat, un tissus tendu sur un mur aussi. Peut-être que des draperies habilement placés créerait des drapés du plus bel effet pour un effet plus conviviales, plus doux et romantique ? Peut-être qu’une texture métallique pour parler mécanique serait intéressant ? Peut-être qu’une peinture réalisé au couteau serait plus approprié pour parler de peintures ou donner un côté grunge à un fond pour parler punk ?
Vous pouvez aussi penser dégradé et motif.

Exemple de fonds
Quelques fonds : un uni crème-rosée, des rayures mentes à l’eau, un mur en crépi recouvert de peintures et enfin, une tapisserie murale avec deux draperies.

Bien entendu, ce n’est pas toujours très approprié de tout miser sur votre fond. Peut-être avez-vous beaucoup d’accessoires à mettre qui cacheront vos jolies effets ? Si oui, un bel aplat (que ce soit de peintures ou un tissus tendu) seront bien amplement suffisant.

Less is more.
(moins c’est plus, en français on traduirait cela par l’expression le mieux est l’ennemi du bien).

Les posters

Si vous réalisez une chronique sur un sujet qui a l’avantage de vous mettre à disposition plein de poster ou photos (films, mangas, chevaux, autre), peut-être trouverez-vous intéressant de les montrer ?

Sélectionnez les plus beaux (selon vos critères), mais aussi les plus intéressants. Mettre un poster Bienvenue chez les ch’ti n’est peut-être pas le mieux à faire pour une chronique parlant des chef d’œuvre du septième art.

Pour une meilleure composition, évitez les vides et variez les tailles (ou au contraire, faites plein de vide et ne variez pas les tailles). Vous pouvez encadrer les gros posters de nombreux plus petits pour le mettre en valeurs, faire un sous-basement de gros posters pour « tenir » les plus petits. Bref, créer du dynamisme ! Ou une rigidité intéressantes.

Les bibliothèques

Les bibliothèques peuvent également être un fond très intéressants, surtout pour présenter une collection de consoles, jeu-vidéos, figurines ou tout autre choses pouvant être disposer dans une bibliothèque ou vitrine.

Pensez à mettre en avant les choses les plus intéressantes en les encadrant, les mettant en avant, en laissant du vide autour. Le regard doit pouvoir se fixer sur quelques éléments de votre bibliothèques ou au contraire, se perdre dedans et apprécier tous les détails. C’est à vous de voir quoi mettre en avant ou non, pensez donc à bien disposer les éléments d’intérêts.
De manière général, pensez à ne pas en mettre trop (sauf effet visuel voulu) et à mettre les gros éléments en dessous des plus petits.

Les bureaux

Vous avez un joli bureau ? Il peut devenir votre fond !
Rangez-le avant de filmer, n’hésitez pas à rajouter un poster ou deux, des photos de choses dont vous parlez dans votre chronique, quelques figurines, bref, créer de la vie dedans.

Pensez à dépoussiérer l’écran et meubles pour éviter des effets de lumières déplaisant (surtout sur l’écran) et pourquoi pas, à faire tourner des vidéos ou page internet sur votre écran, histoire de créer un élément intéressant en fond. (Pensez a diminuez la luminosité de ce dernier)

Les fonds numériques

Peut-être que pour des besoins techniques ou financier, le fond vert est plus approprié ?

Rien n’empêche d’ouvrir son logiciel de montage photos préférés et se composer ou dessiner entièrement un fond ! Cela peut permettre d’intégrer des choses que vous n’avez pas sous la main, mais qui serait sympa, de changer de décor beaucoup plus facilement ou encore, d’avoir un fond vivant si l’on décide d’intégrer une vidéo !

Petite astuce : Si vous avez un fond parfaitement fixe, vous pouvez remplacer le fond vert un effet de différence temporelle. pour générer la transparence.

Pour conclure

Les fonds sont multiple, à l’image de nos personnalités. Les moyens techniques et financier dépendent de chacun. Gardez votre personnalité, mais n’hésitez pas à expérimenter.
Bien sûr, le fond n’est qu’un élément. Le plus important sera peut-être vos décorations, mais n’oubliez jamais que ce n’est pas toujours le contenant le plus important, mais bien le contenu.

Soignez son décor, c’est toujours sympa, mais inutile de le faire au détriment de votre contenu vidéo.

Exemple de fonds de Karim Debbache, Axolot, SLG et Joueur du grenier
Exemple de fonds de Karim Debbache, Axolot, SLG et Joueur du grenier

Quelles sont vos sources préférées d’accessoires et de décors ? Les ventes aux enchères, Emmaüs et les poubelles sont une source quasiment inépuisable. Dites le nous sur le forum ou en commentaire !

[Tuto] Animer une communauté

Vous souhaitez avoir une communauté derrière vous, qui soit là pour vous aider, vous soutenir, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Regardons ensemble quelques idées pour vous occuper de votre communauté.

Qu’est-ce qu’animer ?

Animer une communauté est semblable à l’animation d’une conversation, il faut la rendre vive, plus intéressante pour les participants.

Où ?

Une chaine ne se limite pas à vos vidéos, vous pouvez donc être très actif sur vos vidéos, mais votre public ne pas l’être. Avez-vous penser à être actif également dans les commentaires (et pas juste dire merci) ?

Lancer des discussions dans les commentaires, répondre aux gens et s’intéresser à eux est un premier pas pour rendre actif vos abonnés.
Il y a également les MPs, si certains vous y contacte, répondez-leur.

Beaucoup ont également une présence sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Forum, Autre), pensez à animer également ces réseaux, ils font partie de votre chaîne et donc de votre communauté.

Bref, il y a mille endroits pour être actif et animer pour vos fans, mais ne vous éparpillez pas, choisissez en plus de votre chaîne un à deux réseaux maximum. Il est inutile d’en faire trop, privilégiez la qualité à la quantité.
Pensez de plus que chaque jours, nos flux sont inondés de mille et un messages, les vôtre doivent être de qualité pour être visible, aimés et donc partagés.

Calendrier et évenements

Une première idée peu être d’établir un calendrier d’évenements propices à l’animation.
En France, nous avons beaucoup de fêtes, pourquoi ne pas en profiter ?
Voilà quelques exemples d’animation possible :
– 1er janvier, nouvel an, photos de l’équipe souhaitant les voeux, soirée sur un chat pour les gens esseulés, partage de voeux
– 14 février, St Valentin, preuve d’amour à votre communauté
– 21 février, mardi-gras, photo de votre déguisement prévu, demander les photos des costumes de votre public, partage d’astuces pour la fabrication/location de déguisement
– 17 mars, St Patrick, partage de votre bière favorites, proposer un apéro (même virtuel)
– 1er avril, partager une blague, réaliser une fausse annonce
– 9 avril, Pâques, chasse aux oeufs virtuels (ou à autre chose), partage de recettes à base de chocolat
Bref, vous comprenez le principe, non ?

Le but est de vous établir votre propre calendrier, si vous n’êtes pas chrétien, inutile de souhaiter une bonne ascension à votre public, il faut rester vous-même.
Par contre, vous pouvez fouiner dans un éphéméride pour trouver des dates qui vous parlent. Pourquoi ne pas fêter la Saint Parfait pour élire votre fan le plus fidèle ? Et la Sainte patate est l’occasion rêver de partager votre recette préférée utilisant ce légume.
De même, votre fête d’anniversaire est une date importante qui mérite célébration, votre première vidéo est une date importante et ainsi de suite.
Les possibilités sont multiples.

Que dire sur les réseaux sociaux ?

Tout le monde vous dira combien à notre époque les réseaux sociaux sont très utile question branding et auto-promotion. Et ils ont raison.
Cependant, il est inutile de n’avoir une page ou un compte uniquement dédié à votre promotion. Vos abonnés vous suivent déjà sur Youtube ou Dailymotion, ils n’ont pas vraiment envie de voir deux fois votre dernière vidéo …

Pensez donc à ne pas utiliser votre page que pour poster vos vidéos. Si les gens vous suivent, c’est également pour vous. Pourquoi ne pas leur offrir des aperçus des vidéos en préparation ?

On considère qu’animer une communauté c’est à 20% parler de soi et à 80% aider les autres (lancer des conversations, partager des informations).

Que dire d’intéressant alors en dehors de ses vidéos ?
– lancer des conversations vous touchant de prêt ou de loin (quel vidéos vous intéresseraient dans le futur ? quel est votre vidéo préféré ?)
– citation personnelle, pensée du jour
– partage de ses buts (n’hésitez pas à demander de l’aide pour y parvenir)
– poster des screenshots ou photos intéressantes (votre boisson favorite pour travailler, aperçu du lieu de tournage, aperçu du montage de la vidéo, petit gif/vine/vidéo digne d’un bétisier)
– partager une astuce, un cadeau, un outil de votre niche
– partager une news ou un article populaire de votre niche

Il y a plein de choses à dire, pensez donc à le faire et pour ne jamais manquer d’idées, faites une petite liste de chose à dire à l’avance : personne n’est censé savoir que votre photo date de l’an dernier ou qu’elle a été prise chez Tatie.

[Tuto] Utiliser au mieux les statistiques Youtube

La semaine dernière nous avions vus où et comment lire les statistiques fourni par Youtube Analytics. Nous allons donc creuser aujourd’hui pour voir comment ses statistiques permettent de connaitre vos spectateurs, augmenter votre visibilité et faire plaisir à vos abonnés.

Qui me suit ?

C’est une question importante qu’il faut se poser pour savoir quel contenu proposer.
La page Statistiques démographique vous intéressera donc.

Statistique démographique d'une chaine

Vous pourrez regarder votre ratio homme/femme.
Il y a peu de cas où votre chaine ne sera constitué que d’une branche de la population, mais si vous êtes une chaine Nail-Art il est évident que vous n’aurez pas ou peu d’homme.
En théorie, cette statistique ne vous intéresse que peu.

L’âge de vos spectateurs est par contre important.
Lors de promotion payante, cela permettra de cibler correctement la bonne tranche de population susceptible de s’intéresser à votre chaine.
Vous saurez ainsi cibler ce qui intéresse votre public.
Lors de vos veilles, il vous faudra garder en mémoire ces statistiques et les suivre afin d’être là où le contenu sera intéressant pour votre chaine et vos spectateurs. Les jeunes sont susceptible d’être sur des groupe facebook concernant votre niche, mais est-ce que les moins jeunes y seront ? C’est moins sûr. Tenter plutôt les forums et/ou les sites spécialisés.
De même, lors de vos contenus, vos références ne seront pas les mêmes, tout le monde ne connait pas les memes des années 201* ou les séries télévisés des années 80.
Pour savoir tout ça, n’hésitez pas à faire des recherches sur google concernant les intérêts par tranche d’âge, cela vous aidera à mieux cibler votre public et ses intérêts.

Le pays d’origine de votre public est important aussi.
Si vous êtes francophone, ce sont les gens venant de France, du Canada, de Suisse, de Belgique ou parlant français qui vous intéresse.
Cela peut vous aider à surveiller les vidéos ou contenus populaires de ses régions lors de vos veilles. De même, si vous avez de quoi vous déplacer, cela peut vous aider à surveiller les évènements se déroulant dans les pays vous intéressants pour y participer.

N’hésitez pas à sélectionner « Abonné » dans la barre supérieur pour pouvoir vous focaliser sur vos abonnés et leur faire plaisir, sans vouloir forcément attirer des non-abonnés à le devenir.
Ce sont eux qui regarde le plus de vidéos, faites attention à leur besoin plus particulièrement.

Qu’est-ce que les gens regardent sur ma chaine ?

Savoir quels vidéos ou types de vidéos intéressent le plus votre public vous permet de savoir quel série, quel type de vidéo continuer et lesquels arrêter (ou améliorer grandement dans le format pour intéresser les gens).
Fournir les vidéos qui plaisent permet de fidéliser votre public et le faire revenir, ce n’est donc pas à négliger.
C’est la page Vues qui vous indiquera tout ça.

Statistiques de vues par vidéos par Youtube Analytics

Ce graphique vous permet de voir la courbe de vues de vos vidéos sur la période. Les courbes correspondent à vos 5 vidéos les plus vues, mais vous aurez les résultats en chiffre de vos 200 vidéos les plus populaires en dessous.

Une bonne pratique est d’afficher ce graphique en multiligne, afin d’avoir un détail par vidéo.
Une autre bonne pratique consiste à regarder ce qui attire les abonnés sur votre chaine (quelle série, quel type de vidéo) pour en produire plus, mais aussi regarder ce qui attire les visiteurs pour pouvoir créer du contenu leur plaisant et les faisant s’abonner.

Si vous remarquez qu’un certain type de contenu plait plus que les autres et que c’est un contenu qui vous plait, n’hésitez pas à en faire une série, des vidéos complémentaires : vous ferez plaisir à vos abonnés en plus de vous faire plaisir.

Ne faites pas attention qu’aux vues, mais aussi au pourcentage de vidéo regardée. Si une vidéo marche du tonnerre question vues, mais que les gens n’en regarde que 5% elle n’est peut-être pas si intéressante que cela …

D’où viennent mes spectateurs ?

 

Pour savoir d’où viennent vos spectateurs, les endroits où votre promotion est le plus susceptible de marcher, l’onglet Source de trafic est très intéressant.

Source du traffic sur une chaine Youtube

Ces statistiques vous permettent de voir quels sites vous ramènent le plus de visiteurs. En cliquant sur les sources de traffics, vous pourrez savoir quel sites exactement, quel mots-clés et vous permettrons d’affiner votre promotion sur ses endroits.

Ne vous concentrez pas uniquement sur les endroits vous apportant le plus grand nombre de vues, mais aussi sur celles vous apportant des durées de visionnages optimales.
Quel est l’intérêt d’avoir plein de vues si personne ne vous regarde ?

Essayez de ne pas vous éparpiller. Concentrez-vous sur trois origines de trafic en priorité.
Si vous faites votre promotion sur trop de sources, vous allez perdre trop de temps et surtout faire une promotion peu adapté.
N’hésitez pas à vous renseigner sur la source pour optimiser votre promotion : taille de l’image, quel types de texte, quel longueur de texte, quel présentation de poste et caetera.

Nous avons donc fini (pour le moment) notre tour des statistiques Youtube. J’espère que cela vous aura aider et si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez pas à venir sur le forum ou en commentaire, je me ferais une joie de vous éclairer du mieux que je peux.

[Tuto] Devenir partenaire Youtube, comment et pourquoi ?

Être partenaire Youtube, cela implique plein de bonnes choses : pouvoir monétiser son travail, rendre sa chaine plus attractive via l’utilisation de miniatures, avoir accès au centre d’aide Youtube, pouvoir faire des vidéos de plus de quinze minutes, bref, du bonheur quoi. Ce n’est pourtant pas toujours évident de tout comprendre.

Qu’apporte exactement le partenariat Youtube ?

Une fois partenaire, vous aurez bien entendu le droit à la monétisation de vos vidéos (via les annonces, abonnements payants selon votre pays et merchandising).

Vous aurez aussi accès à des ressources, ce sont des outils ou options qui vous permettent de résoudre vos soucis, de développer votre chaine et donc vous aide à réussir en tant que créateur de contenu.
Voilà les ressources disponibles en France :
– un accès au Centre d’aide Youtube (qui fait office de FAQ Youtube)
– et … c’est tout, pour accéder au reste, il vous faut parler anglais ou utiliser google traduction et autre méthode de traduction en direct
Si vous parlez anglais, jetez un coup d’œil au forum d’aide des créateurs, au guide du créateur, au club créa, à l’académie des créateurs et enfin, à la communauté Google+.

Être partenaire vous permettra également d’accéder à des fonctionnalités sur votre chaine :
monétisation (pour générer un revenus de votre travail, uniquement sous respect des droits d’auteurs)
– vidéo plus longue (fini d’être bloqué à 15 minutes)
– plannifier les vidéos
annotations externes (possibilité de faire un lien vers un site tier)
miniature personnalisé (pour créer et intégrer votre propre miniature)
– faire un appel après une revendication de droit d’auteur que vous souhaitez contester (si votre compte a plus de 30 jours)
– mettre vos vidéos en privé ou non-répertorié
– créer un évènement en direct (à partir de 100 abonnés)
– créer des playlists 
personnaliser votre chaine (personnalisation d’annonces et d’éléments de branding)
– diffusion de hangout en direct
– accès au Youtube Analytics (pour suivre vos statistiques)
Dans le futur, les abonnements payants seront également disponible aux français.

Tout ça donne envie, hein ?
Et si vous parlez anglais, vous aurez même accès à une boite à programme, cours et outils bien utile sur le Youtube creator tools.

Quels sont les critères de participations ?

Vous avez envie de rejoindre ce programme (qui ne le voudrait pas ?), voici donc les conditions à réunir :
– le programme est disponible dans le pays (en France, au canada, belgique et suisse c’est le cas)
– être majeur (plus de 18 ans)
– avoir un compte de 30 jours minimum
– votre compte est en règle (vous respecter les CGU de Youtube ainsi que les droits d’auteurs)
– votre contenu est original et de bonne qualité, donc susceptible d’intéresser les annonceurs (personnes payant l’affichage de leur publicité)
– si vous faites partie d’un réseau multi-chaine, celui-ci vous autorise à faire partie du programme Youtube

Vous voyez, il est très facile de respecter les conditions ci-dessus. En théorie, chacun peut donc devenir partenaire Youtube.

Devenir partenaire Youtube

Voilà, vous y êtes.
Vous avez réunis les conditions, il est temps de devenir partenaire !

Connecté à votre compte Youtube, il vous faudra accéder à la page de monétisation de votre chaine.

On vous y demandera d’activer votre compte. Il vous suffit de cliquer sur le gros bouton bleu et de suivre les étapes (pas de panique, c’est en français et très clair).

Une fois fini, Youtube ayant vu votre demande, vous voilà partenaire ! A vous la monétisation, les miniatures, la vie de luxe et les filles/hommes ! (Pour les deux derniers points, cela dépendra de votre succès)

Valider votre compte vous permettra d’accéder à une partie de ses avantages, la monétisation et la plannification de vidéo entre autre ne sera pas disponible. En validant votre compte, vous devenez donc partenaire Youtube par défaut.

Youtube demande une contrepartie ?

Non. Pour Youtube, un partenaire n’est plus un particulier utilisant de façon occasionnelle, mais une source de revenue sûre.

En devenant partenaire, vous devenez un créateur de contenu régulier, vous respecter les droits d’auteurs et donc, votre contenu sera monétisable et l’argent leur reviendra, cela n’ira pas à des ayants-droits que vous aurez bafoué.

Cela ne vous engage donc à rien de plus que du respect envers autrui, sans vous forcer à quoi que ce soit.