Archives pour la catégorie Tutoriels

Les tutoriels pour débuter ou vous améliorer ! Le matériel, le cadrage, le son, tout y passe !

[Tuto] Rédiger un titre

Vous pensez qu’écrire un titre est simple ? Il suffit de taper le sujet abordé dans la vidéo, non ?

Bien sûr, mais savez-vous comment optimiser ce titre pour donner envie aux gens de regarder votre vidéo ?

Un titre optimisé, c’est des clics assuré par votre public ciblé par la vidéo, des personnes trouvant plus facilement votre contenu et donc, une meilleure visibilité pour votre chaine.
Nous allons donc voir quelques conseils pour vous assurer le succès !

L’aurtograf

Vidéos de chats

On ne le répéteras jamais assez, mais l’orthographe est importante. Comment voulez-vous que quelqu’un trouve votre vidéo si elle n’est pas en français correct (sans être forcément soutenu) ? Même si vous défiez la langue française pour introduire un jeu de mot, évitez, cela n’aidera pas d’éventuels futurs spectateurs à vous trouver, ce qui est dommage.

Evitez le « leet-speak » (1337-5p34k) et les symboles non-comprit dans l’encodage « standard » correspondant à votre pays (iso 8859-15),  cela aidera également à la bonne compréhension du titre par les robots et des utilisateurs ainsi que sa bonne recherche.

Trouvez un grammar-nazis, une personne de confiance ou même un site internet tel que BonPatron.com pour vous relire, cela aidera déjà à éviter les plus grosses fautes.

L’utilisation du jargon

le cac

Pour rappel, le jargon est le vocabulaire précis propre à une profession, discipline ou activité, qui n’est pas compréhensible du tout public qui prendra cela pour du charabia.

Votre vidéo concerne un domaine précis de connaissances ? Si vous désirez parler à un public déjà avertit, le jargon leur sera compréhensible et en théorie, cela ne vous concerne pas. Vous souhaitez au contraire faire connaitre ce domaine à des néophytes ? N’utilisez pas de jargon.
Mais en pratique, il vaux mieux toujours utiliser des termes précis et spécifique, mais simple, même si votre vidéo se veut très ciblé. Tout le monde n’utilise pas ce dit jargon et si on se renseigne sur le sujet, donc si l’on recherche votre vidéo, c’est qu’en théorie l’on ne connait pas si bien que ça ce dont vous parler.

La bonne idée serait de mêler dans votre titre une appellation tout public, que tout le monde comprendra et le terme spécifique.

Si vous êtes sûrs de vous et de votre publique cible, l’utilisation de terme spécifique peut au contraire rassurer : vous utilisez les bonnes appellations, vous vous y connaissez donc un minimum.

Pensez à peser le pour et le contre donc.

Soyez clair

vidéo trop laule

Votre titre doit indiquer le contenu de la vidéo.
Inutile de mettre  » Comment laver mon linge  » si vous désirez présenter la recette de la tarte au fraise. C’est logique, mais c’est toujours bon à rappeler.

Quel est l‘intérêt pour le spectateur de regarder votre vidéo plutôt qu’une autre ?
Dans toute niche, vous avez des concurrents. Vous devez donc vous distinguer des autres. Qu’est-ce que votre vidéo apportera de plus que les autres vidéos ? C’est dans le titre qu’il faut l’indiquer, le spectateur ne lira pas la description de votre vidéo avant de la regarder, s’il ne voit pas à quoi sert votre vidéo, il ne cliquera pas pour la regarder. Faites-lui gagner du temps et faites-vous gagner en visibilité, tout le monde est gagnant.

Essayez de cibler le sujet de votre vidéo au mieux.
Cela parle de chats ? Bien, sauf que des vidéos de chats, internet en est plein, si vous ne précisez pas plus, personne ne cliquera. C’est une vidéo drôle et qui parle de chats ? On se rapproche, mais ce n’est pas encore suffisamment intéressants. Une vidéo drôle de chats dans des positions totalement inconfortables ? Voilà, c’est précis et on sait ce qu’il y a dans la vidéo, plus qu’à mettre en titre !

Petit conseil au créateur de top, des tops 10/20 internets en a plein, peut-être qu’il vous sera intéressants d’utiliser un chiffre moins courant. Pourquoi pas 9, 7 ou 13 ? Petit plus si vous utilisez ce chiffre comme marque de fabrique, cela vous donnera un cachet que les autres n’ont pas forcément. (Exemples : Doc7, Alltime10s)

Utilisez des keywords dans votre titre en plus des mots-clés dans les tags, cela créera du poids sur le mot et les robots charger d’indexer votre vidéo penseront que ce terme est plus intéressant que celui n’apparaissant qu’une fois. Inutile d’utiliser huit fois le même mots, les robots considèrent ça comme du spam, mais utilisez un terme dans le titre et les tags est intéressant et permet aux gens cherchant ce dit-mot de vous trouver plus facilement.
De plus, si les robots considèrent que votre vidéo parle de chats, il est fort probable qu’il propose votre vidéo aux personnes cherchant des vidéos d’animaux.

Interpeler

poils de chats

Le lecteur de votre titre doit avoir envie de regarder votre vidéo. Il doit donc se sentir concerné d’une manière X ou Y pour cliquer.

Vous pouvez avoir un titre drôle, tellement précis dans ses termes que vous passerez pour un pro du sujet, poser une question, utilisez un vocabulaire touchant aux émotions (en négatif ou positif), bref il y a plein de solutions, à vous de trouver la bonne.

Et la longueur ?

Et oui, la longueur tient dans la rédaction d’un titre. Personne n’aura jamais envie de lire un titre de la taille d’un paragraphe, mais peut-être que trois lettres c’est trop court pour savoir de quoi parle la vidéo.

En moyenne, on considère que la longueur idéale d’un titre est de 8 mots et/ou environ 70 caractères. Essayez donc de rester près de ses chiffres, mais ne soyez pas non plus trop coincé : personne ne vous lapidera si votre titre fait 75 caractères …

Enfin, dernier gros conseil : soyez vous-même !
Certes, ces astuces ont fait l’objet d’études, mais à quoi bon faire un titre digne de la télévision ? Les gens vont sur internet pour se détendre et s’attache bien souvent aux créateurs de contenu parce que, justement, ils sont eux-même.
Vous aimez les titres provocateurs ? Faites. Vous aimez les mauvais jeux de mots ? Faites. Ne vous limitez pas.

[Tuto] 6 astuces pour vos tournages

Que vous soyez indépendant, que vous ayez un assistant plateau, ou ou assistant camera, il faut toujours savoir être un homme (ou une femme) de la débrouille sur un tournage. J’ai compilé pour vous quelques astuces que j’ai pu apprendre au fil du temps ! C’est parti !

1) Le stylo gaffeur.

Sur un tournage, l’accessoire le plus utile pour tout le monde,c ‘est le gaffeur, le ruban adhésif, le duct-tape, mais avouez, transporter un rouleau complet c’est plutôt galère, et courir derrière le mec qui a prit le seul rouleau dispo, ça énerve. Par contre, vous avez toujours un stylo ou deux dans votre sacoche !

Stylo gaffeur, dévidoir de scotch, ducktape
Mes stylo-gaffeur pour stocker mon scotch lors des tournages

Prenez votre stylo, enroulez-le de scotch, d’adhésif isolant de différente couleurs, bref de tout ce dont vous aurez besoin autours du corps du stylo jetable.. Et vous en aurez toujours 5 mètres sous la main. Vous pouvez faire de même avec votre feutre indélébile et hop, vous avez une solution pour marquer rapidement du matériel ou des caisses.

2) Le protège genoux de carreleur.

Nous allez devoir durement cadrer un genoux à terre, ou disposer du matériel ou des marque au sol, et rien de plus désagréable que de s’abimer les genoux sur le sol. les carreleurs connaissent bien ce soucis.

Exemple de protections pour vos genoux !
Protège genoux, une pièce essentielle d’équipement !

Dépensez 25€ pour des genouillères discrètes, et économisez vos genoux. Vous me remercierez dans vos vieux jours.

3) Marquer une batterie HS.

Quand vous avez comme moi une dizaine de batterie, il est parfois difficile dans le sac de reconnaitre celle pleines de celles vide. Là deux solutions s’offrent à vous.

Le cache connectique peut jouer le rôle de détrompeur. Si il est coté connectiques, la batterie est pleine et prête à être utilisée. Sl il est mis de l’autre coté et que les connectiques sont à nu, la batterie est alors vide.

Exemple de marquage des batteries en utilisant les caches connecteurs
Exemple de marquage des batteries en utilisant les caches connecteurs, pleine à gauche, vide à droite !

Le gaffeur rouge peut être un bon indicateur, mais prends plus de temps en tournage. coupez et placez du scotch isolant rouge sur le haut de vos protèges-batteries.Lorsque la batterie est pleine, mettez-le verticalement, lorsqu’elles sont vide horizontalement, de manière à ce que le blanc du cache batterie apparaisse.

Marquage des batteries avec du gaffeur
Marquage des batteries avec du gaffeur. Pleine à gauche, vide à droite

4) Le scratch en rouleaux

LA solution la plus fiable pour rangr vos cables sans prise de tête. Il est souvent prédécoupé, coté velour d’une face, coté accroche de l’autre. Trouvez-les sans dévidoir. C’est moins cher, et tout aussi pratique. Privilégiez les couleurs fluo. Peu de risques d’oublier un câble comme ça !

5) Ayez toujours quelques mousquetons sous la main.

Que ce soit pour transporter des câbles à la ceinture,  improviser une attache, servir de tire-fort avec des cordes,  improviser une poignée, ajouter une prise au transport de matériel lourd, ou plus simplement servir de porte-clé, c’est essentiel !

Cable XLR attache avec du scratch en rouleaux
Voilà un câble bien fixé et bien visible ma bonne dame !

6) Ayez le réflexe serflexe et réutilisez-les !

Les serflexe sont autobloquant, et beaucoup les coupent en fin de tournage, mais vous pouvez les récupérer ! Glissez la pointe d’un couteau ou d’un petit tourne-vous plat dans le clips et tirez. Vous pouvez aussi les serrer à l’envers (Les dents vers l’extérieur) si il n’y a pas trop de tensions dessus. Ce qui permet de les enlever facilement en tirant simplement dessus

Vous avez d’autres astuces ? Partagez-les en commentaires ou sur notre forum ! Bon tournage !

Réaliser un montage vidéo correct sur IOS

Après vous avoir montré comment réaliser un bon montage sur Android (une façon parmi d’autres), je vais maintenant vous monter un des nombreux moyens de réaliser un montage -tout aussi correct- sur IOS. Sachez que vous pouvez aussi filmer directement avec votre IPhone, la qualité de la caméra étant généralement (très) bonne !

Dollycam, pour stabiliser l’image

Si vous filmez à l’extérieur sans trépied, il est possible que votre caméra tremble. Si c’est le cas, je vous conseille d’utiliser Dollycam. Vous pouvez obtenir la version gratuite de l’application mais le logo sera sur le rendu de la vidéo. Sinon, vous pouvez payer 2,69€ pour obtenir la version payante (pas de logo).

Pas besoin d’être un expert pour profiter au mieux de cette application, vu qu’il vous suffit d’appuyer sur le bouton « stabiliser » pour que l’application fasse elle-même son travail. Elle se chargera alors de zoomer si nécessaire et de supprimer les tremblements.

DollyCam
DollyCam

iMovie, pour le montage de base

L’application créée par la célèbre pomme est bien évidemment payante (3,99€) mais si vous avez acheté au moins un équipement Apple compatible avec IOS 7 (IPad, IPod Touch ou encore IPhone) depuis le 1er Septembre 2013, vous pourrez l’avoir gratuitement. Pour cela, rendez vous sur l’App Store et allez dans « collections » -> « Apps conçues par Apple ».

Cette application vous permettra de réaliser une vidéo tout à fait correcte grâce à des montages de base comme par exemple la possibilité de couper vos vidéos. Vous pourrez également rajouter quelques effets visuels et de la musique. Certes, ces montages sont également disponibles dans beaucoup d’autres applications moins chères (comme par exemple Reel Director pour 1,79€) mais iMovie vous donnera la possibilité de rajouter des titres et des transitions (transitions sonores et transitions visuelles) pour un meilleur rendu de la vidéo.

iMovie
iMovie

Action Movie FX, pour un montage digne des productions hollywoodiennes.

Le montage a une part très importante dans la vidéo, car il permet aux viewers de ne pas s’ennuyer et au vidéaste (amateur ou professionnel) de ne montrer que les parties qu’il souhaite. Mais il permet aussi de rendre la vidéo plus réelle, plus dynamique avec des effets visuels extraordinaires !

C’est pourquoi je vous propose d’utiliser Action Movie FX ! Cette application vous permettra de donner l’impression à vos viewers qu’une maison explose, qu’un missile tombe dans votre jardin ou encore qu’une voiture tombe du ciel ! Dans cette application, huit effets spéciaux sont débloqués gratuitement (trois d’entre eux sont tirés du film Star Trek Into Darkness) et 10 autres sont disponibles après achat. Sachant que chaque effet coûte 0,99€, vous devrez payer un total de 9,90€ pour acquérir la version complète de cette application.

Action Movie FX
Action Movie FX

Bien évidemment, il ne s’agit ici que d’un exemple et vous pouvez, bien entendu, trouver plein d’autres applications pour réaliser un montage tout à fait correct. Réaliser un bon montage sur IOS  nous demande un peu moins de 20€ (16,58€ pour être précis). Comme nous pouvions nous en douter, réaliser un montage sur IOS coûte plus cher que sur Android (rappelez vous, ceci nous avait coûté moins de 9€) mais coûte toujours moins cher que les logiciels de montage pouvant monter jusqu’à 400€.

N’hésitez pas à réagir en commentaire ou sur le forum si vous connaissez d’autres applications de ce type ou si vous avez des questions !

[Tournage] Choisir son fond

Lorsque vous faites des vidéos, il faut y mettre le fond et la forme. mais vous avez pensez à mettre en forme le fond ? Rien de plus ennuyeux qu’un mur blanc tout triste. Que ce soit pour une interview, une chronique ou un court métrage, ça manque de vie. Plusieurs solutions s’offrent à vous, et nous allons les voir ensemble, mais d’abords, quelques pièges à éviter :

  • Les tissus cirés et les peintures brillantes. Ca risque de poser soucis à votre éclairage et vous empêcher d’avoir un fond uniforme en générant des spéculaires (taches de lumière, réflection forte de la source lumineuse).
  • Évitez de filmer devant une fenêtre, le contre-jour n’est jamais loin.
  • Les miroirs sont un piège à éviter. Ce n’est jamais agréable de voir la camera ou les lumières dans un reflet non prevu au moment du cadre.
  • Si vous avez un teint de peau foncé (si vous êtes très bronzé ou noir), évitez les fonds trop clairs, car la balance des couleurs et l’exposition risque d’être difficile à faire.
  • Faites des essais. Prenez-vous en photo, détourez-vous et faites quelques essais de couleurs, voir ce qui vous va le mieux au teint.

Délimiter la zone de tournage

L’une des premières étapes lorsque l’ont veut définir et décorer un endroit en vu de filmer, c’est bien de définir l’endroit.

La première question à se poser est donc : quelle valeur de plan vais-je utiliser ?
Selon que vous utilisez un plan général, à l’américaine ou un moyen, vous n’aurez pas les mêmes besoins matériels. Inutile d’acheter un tissus de 4m sur 4m si vous filmez une zone uniquement d’1m sur 2m.

Une fois que vous savez quel plan vous aimeriez, il vous faut définir une zone et donc un cadre.
Fixe ? Vous pourrez vous faire totalement plaisir sur la disposition des choses et cela ne bougera pas, mais cela prendra de la place inutilement le reste du temps.
Amovible ? Vous devrez donc prévoir des choses faciles à ranger, déballer et installer, mais cela ne prendra pas de place.
C’est donc à vous de choisir la faisabilité de chaque cas et de choisir celui qui vous convient le mieux.

Voilà, vous avez votre zone de tournage ? Pensez à noter l’endroit où vous vous tiendrez et délimiter votre cadre (visuellement ou non). Cela vous aidera pour faire vos recherches de mises en place des décorations, de la taille de votre fond à réaliser et vous permettra de faire quelques essais préalable sur votre logiciel de montage préféré.

Petite astuce : Dans le cas d’uns installation temporaire qui doit être répliquée, marquez les emplacement exacts des éléments et des intervenants au gaffeur (Scotch, Ducktape) sur le sol ainsi que les hauteurs et direction des lumières.

Choisir les couleurs de votre fond

Chaque couleurs a son symbolisme, même si l’on n’y fait pas attention, cela nous inspire des humeurs ou émotions. Votre fond étant un élément important pour mettre en place l’ambiance de votre vidéo, vous devez y faire attention.
Inutile de mettre du rouge si vous faites des vidéos sur le zen, de même, évitez  le noir si vous aimez beaucoup les t-shirts de cette couleur.
Vous devez osciller entre techniques et ambiances. Gardez en mémoire les deux.

Voilà un récapitulatif rapide des symbolismes des couleurs en occident, de nos jours (et oui, selon l’époque et les lieux, les symboles rattachés évoluent) :

Blanc : pureté, virginité, propreté, vide, elle fait par extension penser aux hôpitaux (préférez-lui peut-être une couleur lin ou crème claire)
Bleu : passe-partout, couleur de dieu (principalement chrétien et égyptien), neutralité
Brun : dégradation, mais aussi force et terre (côté tellurique)
Gris : tristesse, malheurs, ennui
Jaune : richesse, joie, soleil (luminosité)
Noir : uniforme, négation, mort, néant, pouvoir. le noir peut aussi en association au rouge être associé au cinéma et au spectacle. Attention toute fois à l’éclairage. Le fort contraste peut être difficile à maitriser.
Orange : vivacité, intime, accueil, peut faire référence au Bouddhisme.
Rouge : amour, passion, violence, agressivité
Vert : chance, apaisement, fraicheur, abondance. C’est une couleur souvent associée à l’Islam
Violet : connaissance, religion, ésotérisme, deuil, mélancolie.

Une seule couleur, serait … terne. Pensez donc à ajouter par touche une seconde ou une troisième couleur (évitez d’en mettre trop, cela brouille le message, à moins de vouloir quelque chose de très très enjoué à la Pinkie Pie).
Vous pouvez créer le fond de toute pièce ou grâce à des accessoires et autres décorations sur vous ou dans le décor, ce qui sera sans doute plus approprié et donnera de la profondeur à votre image.

Pour composer une palette agréable, pensez donc RGB (red green blue, ou rouge vert bleu pour les aficionados de la langue de Danny Boon, les couleurs primaires) et YMC (yellow magenta cyan, jaune magenta cyan, les couleurs secondaires).
Mais il n’y a pas que ça, vous pouvez également mixer couleurs chaudes (YRM, yellow red magenta, jaune rouge magenta) et couleurs froides (GCB, green cyan blue, vert cyan bleu), ou encore pensez saturation et couleurs achromatiques (B’nW, N/B, soit le noir et blanc).
Gardez toujours en mémoire le rendu que vous voulez et ce que vous aimez. Inutile de vous faire un décor tout de rose si vous détestez cette couleur.

Petite astuce : vous pouvez placer quelque part sur votre zone de tournage un objet noir pure et blanc pure. Cela vous aidera à régler votre balance des blancs, saturation et contraste à tout moment. Vous pouvez également le placer uniquement au moment du réglage si vous êtes que votre lumière ne bougera pas.

Il n’y a pas que les couleurs qui comptent, pensez aussi textures.
Un mur, c’est plat, un tissus tendu sur un mur aussi. Peut-être que des draperies habilement placés créerait des drapés du plus bel effet pour un effet plus conviviales, plus doux et romantique ? Peut-être qu’une texture métallique pour parler mécanique serait intéressant ? Peut-être qu’une peinture réalisé au couteau serait plus approprié pour parler de peintures ou donner un côté grunge à un fond pour parler punk ?
Vous pouvez aussi penser dégradé et motif.

Exemple de fonds
Quelques fonds : un uni crème-rosée, des rayures mentes à l’eau, un mur en crépi recouvert de peintures et enfin, une tapisserie murale avec deux draperies.

Bien entendu, ce n’est pas toujours très approprié de tout miser sur votre fond. Peut-être avez-vous beaucoup d’accessoires à mettre qui cacheront vos jolies effets ? Si oui, un bel aplat (que ce soit de peintures ou un tissus tendu) seront bien amplement suffisant.

Less is more.
(moins c’est plus, en français on traduirait cela par l’expression le mieux est l’ennemi du bien).

Les posters

Si vous réalisez une chronique sur un sujet qui a l’avantage de vous mettre à disposition plein de poster ou photos (films, mangas, chevaux, autre), peut-être trouverez-vous intéressant de les montrer ?

Sélectionnez les plus beaux (selon vos critères), mais aussi les plus intéressants. Mettre un poster Bienvenue chez les ch’ti n’est peut-être pas le mieux à faire pour une chronique parlant des chef d’œuvre du septième art.

Pour une meilleure composition, évitez les vides et variez les tailles (ou au contraire, faites plein de vide et ne variez pas les tailles). Vous pouvez encadrer les gros posters de nombreux plus petits pour le mettre en valeurs, faire un sous-basement de gros posters pour « tenir » les plus petits. Bref, créer du dynamisme ! Ou une rigidité intéressantes.

Les bibliothèques

Les bibliothèques peuvent également être un fond très intéressants, surtout pour présenter une collection de consoles, jeu-vidéos, figurines ou tout autre choses pouvant être disposer dans une bibliothèque ou vitrine.

Pensez à mettre en avant les choses les plus intéressantes en les encadrant, les mettant en avant, en laissant du vide autour. Le regard doit pouvoir se fixer sur quelques éléments de votre bibliothèques ou au contraire, se perdre dedans et apprécier tous les détails. C’est à vous de voir quoi mettre en avant ou non, pensez donc à bien disposer les éléments d’intérêts.
De manière général, pensez à ne pas en mettre trop (sauf effet visuel voulu) et à mettre les gros éléments en dessous des plus petits.

Les bureaux

Vous avez un joli bureau ? Il peut devenir votre fond !
Rangez-le avant de filmer, n’hésitez pas à rajouter un poster ou deux, des photos de choses dont vous parlez dans votre chronique, quelques figurines, bref, créer de la vie dedans.

Pensez à dépoussiérer l’écran et meubles pour éviter des effets de lumières déplaisant (surtout sur l’écran) et pourquoi pas, à faire tourner des vidéos ou page internet sur votre écran, histoire de créer un élément intéressant en fond. (Pensez a diminuez la luminosité de ce dernier)

Les fonds numériques

Peut-être que pour des besoins techniques ou financier, le fond vert est plus approprié ?

Rien n’empêche d’ouvrir son logiciel de montage photos préférés et se composer ou dessiner entièrement un fond ! Cela peut permettre d’intégrer des choses que vous n’avez pas sous la main, mais qui serait sympa, de changer de décor beaucoup plus facilement ou encore, d’avoir un fond vivant si l’on décide d’intégrer une vidéo !

Petite astuce : Si vous avez un fond parfaitement fixe, vous pouvez remplacer le fond vert un effet de différence temporelle. pour générer la transparence.

Pour conclure

Les fonds sont multiple, à l’image de nos personnalités. Les moyens techniques et financier dépendent de chacun. Gardez votre personnalité, mais n’hésitez pas à expérimenter.
Bien sûr, le fond n’est qu’un élément. Le plus important sera peut-être vos décorations, mais n’oubliez jamais que ce n’est pas toujours le contenant le plus important, mais bien le contenu.

Soignez son décor, c’est toujours sympa, mais inutile de le faire au détriment de votre contenu vidéo.

Exemple de fonds de Karim Debbache, Axolot, SLG et Joueur du grenier
Exemple de fonds de Karim Debbache, Axolot, SLG et Joueur du grenier

Quelles sont vos sources préférées d’accessoires et de décors ? Les ventes aux enchères, Emmaüs et les poubelles sont une source quasiment inépuisable. Dites le nous sur le forum ou en commentaire !

Réaliser un montage correct sur Android

Comme expliqué dans l’article concernant les applications de montage vidéo sous Android (vous pouvez aller le lire en cliquant ici), il existe de nombreuses applications se vantant toutes d’être meilleures les unes que les autres. Vous aurez beau chercher, vous ne trouverez aucune application de montage vidéo réellement complète. C’est pourquoi je vous propose ici une des nombreuses méthodes pour réaliser un montage tout à fait potable, en utilisant trois applications pour un coût plus que raisonnable.

VivaVideo Pro, pour le montage de base

Pour seulement 2,99€, vous pouvez acheter la version pro de VivaVideo. Cette version vous permettra d’enlever le logo de l’application sur le rendu de la vidéo et de bénéficier de quelques effets spéciaux supplémentaires.

Cette application nous servira pour le montage de base. Une fois toutes vos scènes filmées, vous pourrez couper vos clips, rajouter différentes musiques à l’endroit que vous voulez et même enlever le son d’un clip précis. Si vous le souhaitez, vous pouvez également rajouter quelques effets spéciaux disponibles sur l’application, mais je vous le déconseille car ils ne sont pas de très bonne qualité. Vous pouvez également rajouter du texte dans votre vidéo dès maintenant ou plus tard, avec une autre application.

Certes, VivaVideo n’est pas la seule application qui propose de couper vos vidéos et de rajouter de la musique, mais c’est la plus simple d’utilisation grâce à une interface très propre. Vous pourrez également coller deux vidéos ensemble en les faisant apparaître dans deux cadres différents (plusieurs modèles sont proposés), ce qui est très pratique pour proposer par exemple une vidéo gaming en facecam.

Test VivaVideo
Test VivaVideo

PowerDirector, pour des effets plus spécifiques

Avec la version gratuite, vous verrez apparaître le filigrane de produit sur le rendu de la vidéo. Pour l’enlever, vous devrez acheter la version complète pour 3,58€. Certes, c’est un peu exagéré juste pour enlever le logo, mais c’est toujours moins cher que d’acheter un logiciel de montage complet qui peut aller jusqu’à 400€.

Après avoir effectué les montages de base avec VivaVideo Pro, vous effectuerez des montages plus spécifiques, plus professionnels grâce à PowerDirector. Vous pourrez rajouter des effets de zoom, de distorsion, de flou et plein d’autres ! Alors certes, la prise en main de cette application n’est pas si simple que ça du fait que son interface ne soit pas très claire, mais en cherchant un peu, on trouve tous les effets dont on peut avoir besoin. A ce stade du montage, vous avez le choix entre exporter votre vidéo dès maintenant sur YouTube (ou autre) ou continuer avec une autre application pour les derniers réglages.

Alors il est vrai qu’avec PowerDirector, vous pouviez régler l’audio et rajouter de la musique, mais comme je le disais, son interface n’est pas aussi simple à comprendre que celle de VivaVideo Pro qui me semble l’application la plus appropriée pour ce genre de réglages.

Test PowerDirector
Test PowerDirector

Movie Edit Touch, pour les derniers réglages

Avec un prix plus qu’abordable de 1,99€, la version complète de Movie Edit Touch est très bénéfique : elle vous permettra de peaufiner les derniers petits réglages de votre vidéo et vous permettra également d’exporter cette dernière en Full HD (1080p).

A ce moment précis du montage, votre vidéo est presque prête; il ne vous reste pus qu’à régler les petits détails qui peuvent jouer dans le rendu de la vidéo. On n’y pense pas forcement, mais jouer avec la luminosité peut être très bénéfique pour le rendu final de la vidéo. Grâce à Movie Edit Touch, vous pourrez modifier le gamma, la température des couleurs, la saturation et plein d’autres réglages. A vous de voir ce qui peut améliorer la qualité visuelle de votre vidéo, suivant la luminosité de la (ou des) pièce(s) où vous avez filmé. Une fois ces derniers petits détails réglés, vous n’avez plus qu’à exporter votre vidéo en Full HD.

Alors oui, cette application se rapproche également plus des logiciels de montage de part son interface; mais elle est quand même plus simple d’utilisation que PowerDirector.

Test Movie Edit Touch
Test Movie Edit Touch

Au final, pour moins de 10€ (8,56€ pour être précis), vous pouvez réaliser un montage plus que correct sur votre vidéo. Comme quoi, il n’est pas forcément nécessaire d’avoir Sony Vegas Pro ou encore Adobe Première pour réaliser de bons montages.

Ce petit tuto vous a aidé ? N’hésitez pas à réagir en commentaire ou sur le forum.