Archives pour la catégorie Diffusion

[Tuto] Garder la motivation

Je vois beaucoup de jeunes gens débuter et deux semaines plus tard, déjà cesser alors qu’ils avaient la motivation à la base et une chaine intéressante. C’est triste, d’un sens (même si d’un autre, cela fait moins de concurrence pour ceux qui restent).

La motivation

Être motivé, c’est être engagé dans quelque chose (ici sur Youtube, dans vos vidéos et votre chaine). Ce n’est pas être spécialement « être actif » et donc ce n’est pas en sortant une vidéo par jour que vous montrez que vous êtes motivés.

Une chaine Youtube, ce n’est pas que sortir des vidéos, il faut aussi les produire, répondre à sa communauté (et la créer), en assurer la promotion, la rendre intéressante, la garder propre (non, on n’aime pas devoir regarder la longue liste de vos vidéos pour retrouver la première d’une série intéressante). En bref, une chaine, c’est plein de choses et pour la garder en forme, ça demande de l’engagement et donc, de la motivation

Où ça se trouve la motivation ?

Inutile de demander ça à votre vendeur en quincaillerie, il n’en aura pas. Pour rester motiver, il faut rester engagé et concentré.

D’abord, pour quelles raisons faites-vous des vidéos ?
Pour être connu ? Bien ! Vos buts principaux sont donc de produire du contenu très qualitatifs et d’en assurer une promotion adéquate (non, spammer des forums n’est pas une forme d’auto-promotion viable).
Pour être riche et célèbre ? Vos buts sont quasiment les mêmes que dans le cas où vous souhaiteriez simplement connu, mais il vous faudra assurer la monétisation, vous faire des contacts, obtenir des contrats à droite et à gauche pour vous assurer un revenu (qui ira en grandissant) et cætera.
Pour partager une passion ? Vos buts seront donc de présenter sous beaucoup de facette votre passion, éduquer ceux qui peuvent ne pas la connaitre ou la comprendre et … partager !
Pour juste apprendre à faire des vidéos ? Faites plein de choses différentes et intéressantes ! Des animations 2D, 3D, des clips musicaux typographiques, des épisodes fan-made de votre série préféré, un court-métrage, une présentation de produit, bref, plein de médias différents possible en vidéo.

Une fois que vous savez pourquoi vous-êtes sur Youtube, il est temps de vous fixer vos buts.
Ils doivent être accessible, d’abord. Il faut ensuite voir comment vous pouvez mesurer votre avancement dans votre but. Une fois cela fait, il est temps de définir une tactique (tel un chef de guerre).

Un but commun à beaucoup est sans doute d’atteindre ses premiers 1 000 abonnés (promis, c’est possible). Si vous êtes à 0 abonnés, ça sera long, mais c’est un but atteignable, pas de soucis. Comme il s’agit d’un gros morceau, il faudra découper ça en petit bout : atteindre les 10 premiers abonnés, les 20 premiers, les 50 premiers, les 100 premiers et ainsi de suite.
Le principe de découper un gros buts en plein de petits, c’est qu’ils arrivent plus vite et vous serez satisfait de vous plus rapidement, donc garderez plus longtemps votre motivation.

Chaque palier d’un but (ou chaque petit but) doit bénéficier d’une réflexion en amont (pas la peine de viser 2 000 abonnés de plus en une semaine si vous n’avez que 500 abonnés).
Comment gagner des abonnés ? Faire de la pub auprès de vos ami(e)s est déjà un bon point, s’inscrire sur un forum de vidéastes pour partager ses expériences vous aidera à progresser, suivre des formations (en ligne, ou non, gratuite ou payante) vous aidera à améliorer votre qualité (et sûrement aussi votre vitesse de production), demander des avis/poser des questions à vos abonnés vous aidera aussi à les faire réagir et donc, à les faire vous aider et donc progresser.
Comment améliorer son contenu ? Votre son est moyen, voyez pour apprendre à régler correctement votre micro. Vous avez des pops, voyez pour acheter ou fabriquer un anti-pop. Votre capture vidéo a une qualité passable, voyez comment améliorer la capture pour qu’elle colle à votre montage (non, on ne peut pas filmer en 25FPS et faire un montage en 60FPS par derrière).

Rester engager

Vous avez un but, vous savez comment y arriver car vous avez définis des petites tâches, mais cela ne suffit pas ?

Pourquoi ne pas se donner des petits challenges ?
– Vous avez une semaine pour gagner 10 abonnés
– Une semaine pour produire votre prochaine vidéo (sans réduire la qualité de celle-ci par rapport aux autres)
– Une semaine pour apprendre à faire un montage non-linéaire
– Créer un concept introuvable sur Youtube
– Faire un challenge d’un mois sur un sujet (les recettes à bases de pâtes, les jeux FPS, les musiques dites Rock et cætera)
– Sortir 10 vidéos d’une série qu’on aime
– Apprendre à maîtriser un nouvel outil (nouvelle caméra, nouveau logiciel de montage vidéo …)

Se donner des dead-lines, soit une date butoire pour faire quelques choses peu en aider certains et éviter de stagner. Attention à rester réaliste, cependant. Pas la peine de vouloir créer une vidéo en dix minutes.

Être entouré, c’est également important. De nos jours, beaucoup de spectateurs regardent et oublient de laisser un petit commentaire ou même un pouce. Ce n’est pas que votre contenu est inintéressant pourtant. Pensez à parler et échanger avec d’autres youtubeurs de vos motivations, buts du moment ou juste papoter tranquillement. N’hésitez donc pas à rejoindre des forums (celui de Tubeurs par exemple), conversations sur Twitter, Facebook, Skype ou autre.

Vous pouvez également vous dire que chaque dimanche, vous passerez une heure à travailler sur votre prochaine vidéo et une autre heure le samedi à vous occupez de la chaine (de votre communautés, de faire du ménage, bref, faire ce que personne ne voient vraiment). Cela deviendra une habitude de travailler à ces horaires et ça sera de plus en plus facile au fil du temps.
Attention, pensez à observer la règle des 50/10, chaque fois que vous travailler 50 minutes, observez 10 minutes de pause.

En dehors de Youtube

On a vu plein de choses et ça vous sera utile, mais parfois, on a un gros coup de mou et on a besoin de changer d’air. C’est important aussi.
Si travailler sur votre chaine vous fait vous sentir mal à l’aise, il est temps de faire une pause (que ça soit pour la journée, la semaine ou une autre durée).

Si vous avez besoin de faire autre chose, il est temps de se ressourcer, sortir vous fera du bien : faire du sport (ou un bon match de foot US avec des copines de vestiaires poilues), se balader en ville, aller voir un film entre ami(e)s, faire une sortie entre potes de façon plus globale, aller découvrir une nouvelle boisson (thé, café, bière, cocktail ou autre), découvrir une nouvelle activité (vous avez tenté une randonnée à cheval ou une sortie du kayak ?), jouer à un jeu-vidéo bien prenant (Muramasa, Lotro, The Elder scroll ou autre chose), zoner sur internet et bref, sortez de Youtube et faites autre chose.
Aérez-vous l’esprit, ça vous fera le plus grand bien.

Si la motivation ne revient vraiment pas, posez-vous des questions : est-ce que j’aime vraiment ce que je fais ? si non, comment transformer ce que je produis actuellement en un truc que j’adore ?

En cours de route, il est possible que vous n’aimiez plus ce que vous faites. C’est normal, on change tous. Le tout est de faire évoluer votre contenu avec vous et de ne pas supprimer votre ancien contenu : vos spectateurs les plus fidèles seront heureux de voir leur contenu préféré et les nouveaux verront que vous avez progresser et êtes donc une personne investie dans sa chaine.

Se lancer ?

Parfois il est dur de se jeter à l’eau.

Commencez tout doux ! Choisir un nom de chaine avant de la créer, trouver une idée avant de commencer à rédiger le script, configurer le micro avant d’enregistrer votre voix, bref, des p’tites choses qui se font en moins de deux minutes.
Ce premier pas vous lancera et vous pourrez continuer sur votre lancer sans vous dire : je ferais ça plus tard (on a tous connu ça la procrastination).

Résumé de l'article sur
Résumé de l’article sur  » Comment rester motiver  » – à ouvrir dans un nouvel onglet pour l’enregistrer

 

Gardez à l’esprit que je me suis concentrée sur Youtube, mais cela est également valable pour Dailymotion, Vimeo et en général, pour tout vos projets :p.

Et vous, quels sont vos buts en ce moment ? Venez les partager avec nous sur le forum ou par commentaire !

[Tuto] Les copyrights et droit d’auteur

Vous avez sans doute déjà vu que les gens sont prompts à hurler au plagiat et ne comprennent pas grand choses aux strikes qu’ils se prennent sur YouTube. Nul n’est censé ignorer la loi, mais soyons francs, au début c’est juste indigeste et on y comprend trop rien. Nous allons donc tenter de clarifier tout ça.

Qu’est-ce que le copyright ?

Si l’on traduit, il s’agit du droit de copie et si l’on ne traduit pas et que l’on se base sur la loi française, il s’agit du droit d’auteur.
Grâce à la Déclaration universelle des droits de l’homme, qui est valable à l’international, chacun d’entre nous a le droit à la protection de son œuvre (artistique, scientifique ou littéraire) tant qu’on en est l’auteur (à 100% bien entendu) et ce, que l’œuvre soit finie ou non (vous pouvez donc publier un dessin en cours de réalisation, il est d’ores et déjà protégé).

Pour bénéficier du droit d’auteur vous n’avez rien à faire. Pas même à indiquer la protection. Cependant, prenez vos précautions lorsque vous publiez sur internet (ou ailleurs), un vol est vite arrivé. N’hésitez donc pas à signer directement sur vos œuvres (une watermark/filigrane sur vos dessins/vidéos est le minimum) ou à poser une protection juridique adapté.

Le vols d’idée

Je vois souvent les gens hurler  » au plagiat  » car quelqu’un a fait un podcast sur la même idée qu’untel.
Eh bien, ils ont tord !
Les idées exprimées ne sont pas protégées. Ainsi, si Bob l’éponge est protégé et nous n’avons pas le droit d’en faire une copie, rien n’empêche de faire une éponge anthropomorphique du nom de Robert le spongiforme rectangle.

En France comme aux USA, le droit de parodie existe et protège toute œuvre dérivée dans un but humoristique tant que l’œuvre dérivé est transformée, apporte quelque chose de personnel et ne nuit pas à l’auteur ou à l’œuvre originale.
Attention, le terme parodie n’a pas de cadre défini dans le droit d’auteur et cela sera donc laissé à l’appréciation du tribunal.

Les différentes licences de copyright

CC BY – Attribution
Les gens peuvent réutiliser votre oeuvre, la transformer, la redistribuer et ce, même à des fins commerciales tant qu’on vous cite comme l’auteur original.

CC BY SA – Attribution, partage dans les mêmes conditions
Les gens peuvent réutiliser votre œuvre, la transformer, la redistribuer et ce, même à des fins commerciales tant que l’on vous cite comme auteur original et qu’on utilise la même licence pour l’œuvre ainsi crée.

CC BY ND – Attribution, pas de modification
Les gens peuvent redistribuer votre œuvre, à des fins commerciales ou non, tant que rien de votre œuvre n’est modifiée et que l’on vous cite comme auteur original.

CC BY NC – Attribution, pas d’utilisation commerciale
Les gens peuvent réutiliser votre œuvre, la transformer et la redistribuer tant qu’il n’y a pas d’utilisation commerciale et que l’on vous cite comme auteur original.

CC BY NC SA – Attribution, pas d’utilisation commerciale, partage dans les mêmes conditions
Les gens peuvent réutiliser votre œuvre et la transformer tant qu’il n’y a pas d’utilisation commerciale, que l’on vous cite comme auteur original et que l’oeuvre ainsi créée est redistribuée dans la même licence.

CC BY NC ND – Attribution, pas d’utilisation commerciale, pas de modification
Les gens peuvent peuvent distribuer votre oeuvre tant que l’on vous cite, qu’il n’y a pas de modification et pas d’utilisation commerciale.

CC 0 – Aucune restriction
L’auteur a cédé tous ses droits et donc, vous avez tous les droits ! Vous pouvez en faire ce que vous voulez.

Les recours

Si vous avez un vol d’une de vos œuvres ou quelqu’un ne respectant pas vos copyrights/droits d’auteur il vous faudra contacter le contrevenant pour essayer de résoudre la situation à l’amiable.
Si cela ne suffit pas et qu’il s’agit d’une publication sur un site internet, en général une simple lettre de huissier adressée au contrevenant et à son hébergeur suffira à régler la situation.
S’il ne s’agit pas d’un site internet, il vous faudra saisir le tribunal de grande instance.

Voir mes autres tutoriels sur les bases d’une chaine Youtube ?
Pourquoi une chaine Youtube ?
L’habillage de base d’une chaine Youtube
– Les copyright et droit d’auteurs (vous êtes ici)

[Tuto] L’habillage de base d’une chaine Youtube

Déjà, qu’est-ce que c’est qu’un habillage ? C’est tout ce qui habille votre chaîne et au passage, fait votre identité. Si auparavant l’on pouvait avoir un background et organiser quelques widgets à sa convenance, il faut maintenant se contenter d’un avatar et d’une bannière. Mais c’est pas ça qui va nous limiter ! On est des fifoudingues et on aime avoir une belle chaîne qui fait qu’on ne ressemble pas à une autre !

Un avatar pour une fausse chaine de gaming communautaire.
Un exemple d’avatar pour une chaine gaming.

L’avatar

Un avatar c’est unique et c’est votre identité. C’est la première chose que voient les gens si vous postez des commentaires, quand ils cherchent votre chaîne et qu’ils voient en watermark/incrustation dans vos vidéos si vous utilisez l’option de branding que propose Youtube. C’est donc important de le faire soit-même, même si vos connaissances de TheGimp sont au ras des pâquerettes (vos abonnés ne vous en voudront pas d’être amateur et de ne pas vous payer les services d’un graphiste ou d’un illustrateur).

Avatar de LunchBox, chaine de cuisine.
Avatar de LunchBox, chaine de cuisine.

Voici quelques conseils techniques pour réussir votre avatar en toute beauté : – Réalisez-le dans un format de 800×800 pixels – N’utilisez pas de contenu dont vous n’avez pas acheté les droits et faîtes un avatar qui vous correspond (inutile de mettre un serpent si vous préférez les rats) – Avant d’enregistrer, vérifier sa visibilité en 98×98 pixels (format final sur Youtube) ainsi qu’en format rond 98×98 (le format sur G+ dont on ne peut se passer). Par visibilité j’entends qu’à ce format on distingue parfaitement ce dont il s’agit et que cela ne comporte pas d’artefact ou toutes autres choses disgracieuses – Enregistrez donc en 800×800 au format .png (cela conserve parfaitement votre qualité d’image, sans compression destructive et conserve la transparence) Après ces conseils techniques, il ne vous reste plus qu’à chercher l’inspiration ! N’hésitez pas à lister ce dont vous voulez que vos visiteurs se souviennent. Si vous êtes une chaîne de cuisine, une toque peut être une bonne chose, si vous êtes une chaîne gaming, une manette et tutti frutti. Le tout est d’avoir une image unique et donc de ne pas tomber non plus dans les exemples cité pour ne pas faire un avatar qui ressemble à 36 autres (ça serait dommage de ne pas avoir de personnalité). Innovez ! Les gens vous retiendront et reviendront plus facilement.

La bannière

Elle est présente en haut de votre chaîne et permet de diffuser plus d’informations sur votre contenu grâce à son plus grand visuel. Une erreur fréquente est d’oublier qu’elle est adaptative et qu’une personne sur une télévision ne la verra pas de la même façon qu’une personne sur téléphone, tablette, grand écran ou petit écran. Les mêmes conseils que pour l’avatar s’appliquent, la seule différence est la taille qui doit être de 25 060×1 440pixels (format télévision), mais on peut dire merci à YouTube qui pense à fournir un template afin que personne ne soit lésé niveau qualité de bannière (ici). Suivez-donc le au mieux et gardez les informations dans la Safe Area.

Bannière pour une fausse chaine.
Bannière pour une fausse chaine.

Quelles informations d’ailleurs ? – Si vous êtes plusieurs, cela peut-être sympathique de fournir les pseudos des participants – Si vous êtes une chaîne avec diverses activités, le préciser peut être intéressant pour que les visiteurs sachent d’un regards ce que vous réalisez – Si vous êtes très régulier dans vos sorties, l’indiquer peut également être un bon point – Cependant, ne mettez pas d’URL ou informations personnelles, elles sont interdites. Pour les URLs, vous possédez les liens personnalisés dans votre  » A propos  »   Voir mes autres tutoriels sur les bases d’une chaine Youtube ? – Pourquoi une chaine Youtube ?L’habillage de base d’une chaine Youtube (vous êtes ici)

[Tuto] Pourquoi une chaine Youtube ?

Vous y voilà, fébrile, les mains moites, presque tremblante. Vous allez créer une chaîne YouTube ! Oui, comme votre idôle. Vous allez devenir riche, célèbre et aurez plein de filles/garçons dans votre (futur) luxueux lit en draps de soie. La grande classe quoi.

Oui, mais voilà, créer une chaîne (que ce soit sur YouTube, Vimeo ou Dailymotion), ça demande un minimum de réflexion en amont. Tous les grands (et les petits) ont commencé quelque part et vous allez aussi commencer par cette étape : le choix de votre chaîne.

Choisir son thème

 

D’abord, posez-vous quelques questions : qui êtes-vous ? qu’aimez-vous dans la création de vidéo ? qu’avez-vous envie de partager au monde entier ?
Si vous aimez les let’s play, peut-être êtes-vous plutôt un créateur de courts-métrage de génie ou peut-être que vous aimez l’humour, mais vous sentez plus de faire des vidéos expliquant la magie de la langue française.
Avec vos envies en tête, il vous sera plus aisé de définir ce que sera votre chaîne et son thème, que ce soit une chaîne de top, musicale ou d’un sujet vous étant cher (et sur lequel vous prendrez plaisir à passer du temps).

Chat Viral (logo de chaine fictive)

Bien sûr, rien ne vous oblige à vous cantonner à un seul thème. Vous pouvez être un youtubeur de timelapse et offrir à vos abonnés des review de matériels de temps à autre, mais il est parfois désagréable de s’abonner à une chaine de présentations de plats japonais et de se retrouver tous les deux jours avec des montages de gifs de chatons (pas toujours mignons en plus) quand on s’était abonné pour découvrir des mets exotiques.

Apprenez à vous connaitre, restez varié (ne vous enfermez pas dans un format), mais pensez à ce que veulent vos abonnés et aux raisons de leur abonnement.
Et si vous voulez faire une chaine parlant de vous, avec tout ce que vous aimez, avec un contenu plus que diversifié, n’hésitez pas, mais ne vendez pas ça comme une chaine spécialisée dans un domaine.

Choisir un nom

 

Voilà un moment compliqué. Vous savez ce que vous voulez faire sur votre chaîne, mais il va falloir définir un petit nom.

Ce nom servira de nom au projet (à la chaine et aux vidéos), à vous faire connaitre et donc à assurer le succès de votre projet.
Inutile de s’appeler FrancisPiano si vous ne touchez aucunement à la musique et faites des vidéos de la nature (surtout si en plus votre prénom c’est Anatole).

N’hésitez pas à prendre une feuille blanche (ou d’ouvrir une fenêtre Notepad, voir écrire au feutre sur votre tapisserie) pour réunir quelques mots qui vous viennent à l’esprit et sont dans votre domaine. Écrivez en haut votre thème et allez sur des dictionnaires (en ligne ou en papier) chercher des synonymes, termes proches, n’utilisez pas d’écriture biscornue (inutile que vos fans écorchent votre nom à chaque fois qu’ils vous font de la pub) et soyez innovant (pas besoin de s’appeler Joueur de la cave ou Sighzie).

Chips Hell, la chaine avec du sel

Bien entendu, vous pouvez vous faire connaître sans même évoquer le thème de votre chaîne dans son nom, mais cela aidera les gens dès le premier regard à savoir ce que vous faîtes. Un nom tel que SimoneDu27 n’aide pas à savoir qu’il s’agit d’une chaine de musique pop, à titre d’exemple.

Le nom de votre chaîne comme son contenu doit refléter ce que vous aimez faire. C’est un projet sur lequel vous allez passer énormément de temps, donc autant que cela vous corresponde et ne devienne pas une corvée au bout d’une semaine.

Voir mes autres tutoriels sur les bases d’une chaine YouTube ?
Pourquoi une chaine Youtube ? (vous êtes ici)
L’habillage de base d’une chaine Youtube