Archives pour la catégorie Matériel

Le matériel, comment le choisir, comment le choisir, comment l’utiliser et pour quoi faire !

[Tuto] Fabriquer son propre matériel

Vous vous êtes lancé, vous vous lancez ou vous voulez vous lancer dans l’aventure Youtube mais vous n’avez pas les moyens d’acheter du matériel de qualité, ou vous êtes simplement radin comme moi ?

Alors, optez pour le matériel fait maison !

Le trépied fait maison

D’accord, un trépied ne coûte pas très cher. Mais tout le monde n’a pas envie de payer pour faire des vidéos, même si un moment donné, il le faudra bien (ne serait-ce que pour la caméra).

Pour fabriquer votre propre trépied, vous avez deux solutions :

1ère solution (la plus simple) :

Vous avez besoin de :

  • livres (le nombre dépend de la taille que vous voulez donner à votre trépied)
  • scotch (pas de la colle hein, du scotch)
  • un petit support en pente (facultatif)
  • pochettes plastiques/papier de protection (facultatif)

Et là, vous me direz (ou pas) :

« Et si on veut filmer à l’extérieur ? On ne va pas porter une colonne de livre à bout de bras ?! » Effectivement, ça risquerait d’être lourd, sans parler des tremblements visibles lors du visionnage de la vidéo.

Pour cela, il vous suffira simplement de poser votre colonne de livre sur une planche disposant de roues (chariot, skateboard, etc…)

2ème solution (la plus compliquée) :

Vous aurez besoin :

  •  de 3 bols (peu importe la taille)
  •  de pâte à modeler (facultatif)
  •  d’une planche de carton (bien solide)
  •  de 3 bâtons solides

L’éclairage fait maison

Tout le monde n’a pas les moyens, ni la place de se procurer des spots de chantier. Certains se contentent alors de la lumière du jour, mais ce n’est pas toujours suffisant, surtout si les nuages recouvrent le ciel. Je vous propose ici une solution pour améliorer la luminosité, sans se ruiner.

Vous aurez besoin :

– de deux spots à pince (ou deux lampes de bureau, mais c’est moins pratique)

– d’une multi-prise

– de boules chinoises

– de deux ampoules (100W; 6500K)

Le micro fait maison

Beaucoup de personnes pensent que le son n’est pas très important, et que le micro de la caméra suffit. Et bien détrompez vous ! La qualité sonore est très importante, même plus que la qualité visuelle.

Malheureusement, un micro de bonne qualité dépasse les 60€. Voilà pourquoi je vous propose de visionner cette vidéo, qui vous explique comment se fabriquer son propre micro cravate.

Vous aurez besoin :

  • d‘écouteurs
  • de ciseaux
  • d’un smartphone
  • d’une pince

Voilà, n’hésitez surtout pas à réagir en commentaire, ou sur le forum si vous connaissez d’autres méthodes/techniques pour réaliser son propre matériel !

[Tuto] Comment choisir son ISO ?

Vous allez tourner, et vous ne savez pas comment régler votre réflexe ou votre caméra ? Il y a plein de réglages étranges qui vous font peur ? On va les écumer un par un, et apprendre ce qu’il vous faut pour filmer dans de bonnes conditions !

L’ISO, mais qu’est-ce que c’est, gentil rédacteur de Tubeurs.fr ?

Si vous ne venez pas de la photo, et que vous n’avez aucune notions dans le domaine, vous avez du déjà entendre ce mot ailleurs, non ?  Les gares et leurs ISO 14001, les images disques avec les fichiers ISO (ISO 9660) Bref, on les croise un peu partout ces trois petites lettres ! ISO signifie International Standards Organisation (Organisation internationale des Standards). Mais qu’est-ce que cela a à voir avec nos appareils photos et caméras ?

L’ISO correspond à la sensibilité de la pellicule de jadis et au capteur d’aujourd’hui. Plus la sensibilité est élevée, moins on a besoin de lumière pour avoir une image claire, mais plus il y a de bruits sur l’image. Et le bruit, en photo,  comme en vidéo, c’est pas bien !

Le bruit ? J’écoute pas mes photos, moi !

Très drôle chenapan ! Le bruit, en image se traduit par des artefacts de couleur (Des petits points) ou un « fourmillement » en vidéo. Le plus simple est encore la preuve par l’exemple !

J’ai fait en sorte de filmer le même plan 9 fois, en augmentant l’ISO et contre-balançant avec les autres réglages.. (Ce test est réalisé sur un Nikon d5300)

Vous l’aurez compris, le but est de garder l’ISO le plus bas possible grâce à l’ouverture et au temps d’exposition. Nous verrons comment dans les prochains tutos !